LOGO_BIOGAZ_webcontactez-nousDemande de devisretour site corporate

EPURATION by CHAUMECA| METHANISATION | GLOSSAIRE | PRESSE | PARTENAIRES
contact house

 

  Glossaire Biogaz

Tout | A C D E G H I L M O P R S T V
Il y a 32 entrée(s) dans cet annuaire
% matière sèche
La matière sèche est ce que l'on obtient lorsqu'on retire l'eau d'un produit. Le pourcentage de matière sèche est le ratio entre le poids de la matière sèche et la masse de la matière non-sèche

Acide gras ou H3C(–CH2)n-2–COOH
Définition chimique : acide carboxylique à chaîne aliphatique. Les acides gras sont une catégorie de lipides : ils sont présents dans les graisses animales et les graisses végétales, les huiles végétales ou les cires.

Anaérobie
Se dit d’un milieu privé d’oxygène.

Composition biométhane selon utilisation
Injection réseau gaz H : 97%CH4 - Injection réseau gaz B : 90% CH4

Condensat
Produit liquéfié par condensation

Continu
Se dit du procédé de méthanisation en voie sèche. Le procédé se compose d’un digesteur piston fonctionnant de manière continue et dans lequel les déchets à traiter sont intégrés. Ce type de procédé requiert une bonne maîtrise des systèmes de pompage et de brassage de la matière. Ce procédé peut fonctionner en régime mésophile (37°C) ou thermophile (entre 45°C et 55°C).

Digestat
Le digestat (à ne pas confondre avec le compost) est un des deux résidus, au même titre que le biogaz, issu du processus de la méthanisation de la matière organique. Résidu solide ou liquide pâteux composé d'éléments organiques non dégradés et de minéraux.

Discontinu
Se dit du procédé de méthanisation en voie sèche. Le procédé se compose de plusieurs digesteurs bétons fonctionnant de manière discontinue et dans lesquels les déchets à traiter sont intégrés. Ces derniers subissent pendant un temps de séjour donné une digestion anaérobie produisant du biogaz et du digestat solide. La voie sèche discontinue se déroule en régime mésophile (37°C), avec un temps de séjour minimum de 60 jours.

Epuration
Opération qui consiste à éliminer les impuretés d'un produit ou d'une substance quelconque afin de la rendre propre à certains usages.

Gazéification
La gazéification est un processus à la frontière entre la pyrolyse et la combustion. Celui-ci permet de convertir des matières carbonées ou organiques en un gaz de synthèse combustible, composé majoritairement de monoxyde de carbone (CO) et de dihydrogène (H2).

Hydrolyse
Réaction chimique qui consiste à décomposer une substance par l’action de l’eau (coupure des liaisons entre atomes)

Hygiénisation
L’hygiénisation consiste en la destruction des agents pathogènes. Il est généralement admis que la plupart des agents pathogènes sont détruits lors de la méthanisation thermophile (à 55°C). L’hygiénisation dépendant du couple «durée de séjour / température de réaction», il faut au besoin (en cas de méthanisation mésophile ou de durée insuffisante) prévoir soit une pasteurisation du digestat à 70°C durant 2 heures, soit un compostage hygiénisant (conformément à la norme Afnor NFU 44051) ou tout autre traitement hygiénisant (chaulage ...)

ICPE
Installation classée pour la Protection de l’Environnement

Infiniment mélangé
Se dit d’un digesteur en voie liquide : le digesteur est une cuve en acier ou en béton, enterrée ou non, close hermétiquement et dont la température est maintenue soit à 37°C (régime mésophile) soit entre 45°C et 55°C (régime thermophile).

Infiniment mélangé
Se dit d’un digesteur en voie liquide : le digesteur est une cuve en acier ou en béton, enterrée ou non, close hermétiquement et dont la température est maintenue soit à 37°C (régime mésophile) soit entre 45°C et 55°C (régime thermophile).

Lavage aux amines
L’absorption chimique est un procédé sensiblement similaire au lavage à l’eau, la différence résidant dans l’usage du solvant à la place de l’eau et dans le mécanisme d’absorption/désorption: alors que le CO2 se dissout dans l’eau, le CO2 réagit avec l’amine, la solubilité du CO2 dans l’amine étant 9 fois plus élevée que dans l’eau. Les deux amines communément utilisées sont le monoéthanolamine (MEA) ou le diméthyléthanolamine (DMEA).

Lisier
Déchet agricole, mélange de déjections d'animaux d'élevage et d'eau, dans lequel domine l'élément liquide

Lixiviat
Liquide résiduel qui provient de la percolation de l'eau à travers un matériau. Ce mot vient de l'adjectif latin lixivius, qui signifie : « jus de lessive, eau qui sert à laver ». Ce terme désigne notamment tous les « jus » issus de décharges, de déchets, de compost.

Mésophile
Se dit des bactéries à l’œuvre dans les digesteurs des méthaniseurs, ces bactéries ont besoin de chaleur modérée pour se reproduire. Les bactéries mésophiles préfèrent les températures moyennes comprises entre 20 et 40° C. La majorité des bactéries est mésophile.

OFF GAZ
Gaz de purge en sortie de colonne de dégazage. Il contient en majorité de l’air, du CO2, et une très faible quantité de CH4

Pasteurisation
La pasteurisation est un processus de conservation qui consiste à chauffer des produits à une température donnée (entre 62 et 88 °C) durant une durée déterminée avant un refroidissement brusque, de manière à éliminer un nombre important de bactéries et éviter la prolifération de celles qui restent. Pour une pasteurisation efficace, les produits doivent être chauffés en milieu privé d’oxygène.

Réseau GRDF
GRDF : Gaz Réseau Distribution France. GRDF exploite le réseau d’acheminement de gaz naturel qui dessert de nombreuses communes françaises. Cette mission de distribution s’effectue pour le compte des fournisseurs présents sur le marché français, sans discrimination entre fournisseurs. Entre autres missions, GRDF gère par exemple le raccordement entre le réseau basse pression et les particuliers ou les entreprises.

Réseau GRT Gaz
GRT Gaz est le principal gestionnaire du réseau de transport du gaz naturel qui exploite en France le plus long réseau (les gazoducs) de transport de gaz naturel à haute pression d'Europe. Entre autres missions, GRT Gaz gère par exemple le raccordement entre le réseau haute pression et les clients industriels.

Réseau TIGF
Le gaz est acheminé jusqu’au consommateur par les réseaux de transport et de distribution. Le réseau de transport français est une infrastructure constituée de canalisations à hautes pressions (entre 30 et 70 bars) qui délivrent le gaz à l’entrée des communes. Il existe 2 gestionnaires de réseaux de transport (GRT) de gaz naturel en France : GRT gaz gère la majeure partie du réseau national - TIGF est actif dans le sud-ouest du pays.

Scrubbing
Processus physique de séparation dans lequel un ou plusieurs composés sont retirés d’un gaz par un liquide.

Siloxane
Les siloxanes sont une large famille de substance dérivées du silicium. La formule générale est R2SiO, où R est un groupe radical qui peut être organique. On trouve les siloxanes surtout dans les déchets industriels et ménagers, puis dans le biogaz si les intrants proviennent de ces sources. Néfaste lors de la combustion du biogaz pour des éléments comme les brûleurs ou moteurs.

Stripping
Processus physique de séparation dans lequel un ou plusieurs composés sont retirés d’un liquide par un gaz.

Sulfure d’hydrogène ou H2S
Substance gazeuse produite par la dégradation des protéines (contenant des bases soufrées) par les bactéries. Ce sont les bactéries sulfato-réductrices qui sont à l'origine de la production d'H2S. Toxique et néfaste lors de la combustion du biogaz pour des éléments comme les brûleurs ou moteurs.

Thermophile
Se dit des bactéries à l’œuvre dans les digesteurs des méthaniseurs, ces bactéries ont besoin de chaleur pour se reproduire (entre 45°C et 55°C). Ce mot vient du grec thermê, chaleur et philein, aimer.

Torchère
Haute tour métallique servant à brûler les déchets de gaz naturel

Voie liquide
Ce type de procédé de méthanisation est adapté au traitement de déchets hétérogènes dont les teneurs en matières sèches sont au maximum de 20%. La digestion en voie liquide se fait grâce à un digesteur qui est une cuve en acier ou en béton, enterrée ou non, close hermétiquement et dont la température est maintenue soit à 37°C (régime mésophile) soit entre 45°C et 55°C (régime thermophile). Le mélange à l’intérieur de la cuve est maintenu homogène grâce à un brassage qui a plusieurs fonctions : éviter la formation de la croûte en surface, éviter la sédimentation des matières et faciliter le dégazage. La production de biogaz est linéaire.

Voie sèche
Ce type de procédé de méthanisation est adapté au traitement de déchets hétérogènes avec des déchets inertes ou des mélanges de matières dont les teneurs en matières sèches sont comprises entre 20% et 40% (fumier pailleux, menues pailles, etc.) et selon le taux de transformation des gisements. La production de biogaz est séquencée dans le temps. Le procédé voie sèche peut être continu ou discontinu.


 

CHAUMECA – 3, avenue de Lassus – BP 70114 – 59482 Haubourdin Cedex – France
Tel: +33 (0)3 20 18 05 18 – Fax: +33(0)3 20 18 05 19 – www.chaumeca.com/biogaz

recycleee

offre