FAQ

 

Adsorbant

Substance poreuse présentant une surface spécifique élevée (m2/g) permettant le stockage provisoire d’atomes ou de molécules que l’on souhaite extraire d’un gaz.
Exemple d’adsorbants : charbon actif – gel de silice

 

Compression

Procédé par lequel une même quantité d’air est réduit dans un volume moindre.
Plus le taux de compression est élevé, plus la température de l’air augmente.

 

Condensation

Phénomène physique de changement d’état de l’eau présent dans l’air refroidi passant d’un état gazeux à un état liquide lors d’un refroidissement à pression constante. La température au moment de la condensation est appelée « point de rosée ».

 

Débit

Mesure du flux d’air, de gaz ou d’eau en m3/h.
Nous abordons ici les conditions d’aspiration :
m3/h CA ou ANR : 20°C – 0 Bar eff.
CHAUMECA propose des solutions adaptées à débits variables ou débits constants. Les équipements de CHAUMECA sont dimensionnés par défaut pour les conditions suivantes
T=35° et 7 Bar eff

 

Désorption

Procédé par lequel la molécule se détache du substrat ou adsorbant auquel elle est liée.

 

Détente

Baisse de pression d’un circuit diminuant la température du gaz ou de l’air qu’il contient.

 

Eau

Fluide pouvant se présenter sous différentes formes selon la température de l’environnement dans lequel il évolue : Liquide (eau), Vapeur (humidité) ou Solide (glace).

 

économie d’énergie

Consommation électrique faible, consommation d’énergieNos équipements sont conçus afin de présenter une performance énergétique optimale.

 

Gaz

Ensemble d’atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n’a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend à occuper tout le volume disponible. C’est pourquoi lorsque nous contraignons ce même gaz à un volume réduit, les molécules qu’il contient s’agitent dans un espace moindre. Ce phénomène augmente ainsi la pression et la température du gaz.
Le gaz contient également des polluants de type solides (poussières…), liquides (eau) et même gazeux (vapeurs d’huile…) que nous pouvons traiter via des systèmes spécifiques.

 

Humidité

A la sortie d’un compresseur, l’air est saturé à 100% en humidité. Le refroidissement de cet air amène une condensation transformant la vapeur d’eau en humidité.
L’humidité absolue ou teneur en humidité
L’humidité absolue est la quantité d’eau exprimée en g/kg contenue dans le gaz sec.
Chaque gaz est caractérisé par une quantité maximum d’humidité possible pour une température donnée.
L’humidité relative
L’humidité relative d’un gaz exprimée en % est le taux entre la quantité réelle d’humidité contenue dans le gaz et la quantité d’humidité maximum possible, pour une température donnée.
La présence d’humidité favorise la corrosion de vos installations. C’est pourquoi CHAUMECA vous propose des solutions d’assèchement de l’air et des gaz.

 

Perte de charge

Toute conduite dans laquelle s’écoule un gaz, présente une différence de pression entre l’entrée et la sortie.
C’est ce que l’on appelle une perte de charge.
Elle est due:

  • aux frottements des molécules entre elles
  • aux accidents de parcours (courbes, restrictions, élargissements, etc.. .)

On l’exprime en mbar ou en Pascals.
I mbar = 0,001 Bar = I00 Pa
Les ingénieurs CHAUMECA mettent tout en œuvre afin d’établir des process pour cette perte de charge inhérente aux systèmes de traitement de l’air.

 

Point de rosée

Point de rosée de -50°Exprimé en °C, le point de rosée est la température au-dessous de laquelle l’air va condenser, à pression constante.
CHAUMECA élabore des solutions adaptées à des points de rosée, de -70° à +3°.

 

Polluants              

Nous définissons comme polluants les éléments présents dans un gaz et nocifs pour le système dans lequel le gaz évolue.
Des particules solides en suspension (poussières, micro-organismes…)
De l’eau, sous forme vapeur ou liquide
Des polluants gazeux (souffre, vapeurs d’huiles, gaz carbonique, etc…)
Ordre de traitement des polluants

  • Polluants Solides
  • Polluants Liquides
  • Polluants Gazeux
  • Humidité

Ces polluants peuvent être traités grâce aux filtres, séparateurs, purgeurs et centrales de traitement des condensats CHAUMECA.

 

Pression

Installation adaptée haute pressionRésultat des forces dues aux chocs des molécules sur les parois d’une enceinte.

  • L’unité légale de pression (SI) est le Pascal noté Pa
  • Dans nos métiers on utilise encore couramment le Bar : I Bar = l05 Pa
  • Les réseaux d’air comprimé les plus courants (outillage pneumatique – moteurs, vérins / robinetterie pneumatique – actionneurs, instrumentation) sont conçus pour une pression relative comprise entre 5 et I0 bar.

Pour d’autres applications plus particulières, nous rencontrerons des pressions différentes :

  • Verreries : réseau basse pression 3 à 4 Bar
  • Nucléaire ou autres : réseaux haute pression (> à IOO Bar)
  • Embouteillage : réseaux 30 ou 40 Bar

Pour répondre à toute situation, CHAUMECA propose des équipements haute pression.

 

Température

La température °C est le résultat de I ‘agitation moléculaire. L’unité internationale (SI) est le Kelvin (K).
Le degré Celsius est défini comme la centième partie de l’écart de température constaté entre le point de fusion de la glace (0 °C ou 273, I 5 °K) et l’ébullition de l’eau pure (I00 °C ou 373,15 °K) à pression normale (101325Pa).