LOGO_BIOGAZ_webcontactez-nousDemande de devisretour site corporate

EPURATION by CHAUMECA| METHANISATION | GLOSSAIRE | PRESSE | PARTENAIRES
contact house

Épuration Membranaire – Gamme MEMBRALINE

La gamme Membraline vous propose une solution compacte d’épuration de biogaz en vue de l’injection sur le réseau de gaz naturel. Basée sur la séparation sélective des gaz à travers une membrane sous forme de fibres creuses, elle est adaptée pour des débits allant de 50 Nm3/h à 700 Nm3/h.

 


AVANTAGES

  • Solution modulaire
  • Coût d’investissement réduit pour de faibles débits
  • Temps d’installation optimisé
  • Récupération de l’énergie de compression sous forme d’eau chaude (économie de combustible pour la chauffe de vos digesteurs)
  • Rendement épuratoire CH4 99%
  • Disponibilité 98 %

PRINCIPE

Le principe général du système d’épuration repose sur la perméation gazeuse qui a lieu au travers des membranes microporeuses. La sélectivité des membranes vis-à-vis des différents gaz qui les traversent (CH4, CO2, N2, etc…) permet d’obtenir en sortie d’épuration un gaz riche en méthane épuré de ses composants indésirables : CO2, O2, H2O.

Comment fonctionnent les membranes? Les molécules de gaz sont de tailles différentes et ont des solubilités différentes dans les polymères. Le biogaz est injecté sous haute pression à une extrémité de la membrane. Les molécules de CO2 sont plus petites que les molécules de méthane et aussi plus solubles dans certains polymères. En conséquence, le CO2 passe à travers les micropores de la membrane plus rapidement (« perméat »), il est ainsi séparé du méthane. Le gaz riche en méthane (« rétentat ») est directement prélevé en sortie de membrane et ne nécessite aucune compression supplémentaire pour alimenter le réseau.

CARACTERISTIQUES

Le cœur du système d’épuration est constitué de membranes élaborées par la société EVONIK, fournisseur reconnu sur le marché des membranes de séparation. Regroupées en faisceau, ces membranes sont traversées par un courant de biogaz séché et désulfuré sous pression. Le biométhane obtenu est contrôlé et prêt pour l’injection sans aucun autre traitement complémentaire.

Que devient le CO2? ……Le CO2 séparé au travers des membranes peut être récupéré pour une valorisation non alimentaire ultérieure (utilisation en cimenterie, enrichissement des atmosphères des serres)

recycleee

offre