Pétrole & Gaz

„Raffinage de pétrole

Installation de RLD CHAUMECALes équipements CHAUMECA TECHNOLOGY sont utilisés pour différentes applications dans les raffineries, notamment dans le cadre de processuss tel que le CCR (Continous Catalyst Reforming), pour lequel CHAUMECA TECHNOLOGY conçoit et installe des RLD (Regeneration Loop Dryers) permettant de sécher et purifier un flux d’azote nécessaire à la régénération des catalyseurs impliqués dans ces process d’aromatisation et d’augmentation de l’indice d’octane. Nos RLD permettent de ramener la teneur en eau dans l’azote à 50 ppmv. Les pressions de fonctionnement sont généralement comprises entre 4 et 12 barg et les débits atteignent jusqu’à 70.000 Nm3/h.

Nous offrons par ailleurs des systèmes de récupération et purification de l’hydrogène, réalisés selon une technologie à base d’adsorbant ou par l’utilisation de membranes microporeuses. L’hydrogène ainsi récupéré peut être recyclé pour diverses applications, évitant ainsi un passage par le flare.

Traitement du gaz

Les équipements CHAUMECA sont adaptés à la composition du gaz à traiterLe gaz naturel extrait du sous-sol requiert des traitements spécifiques nécessaires avant son transfert. Ces opérations de séchage et de sweetening visent à extraire l’eau, le CO2, et le soufre au travers d’un tamis moléculaire, d’un lit d’alumine activée, ou par l’utilisation de membranes microporeuses. Les équipements CHAUMECA TECHNOLOGY sont réalisés pour ce faire sur la base de cahiers des charges spécifiques et particulier à la composition du gaz à traiter.

Méthaniers

CHAUMECA TECHNOLOGY est impliqué dans la boucle de reliquéfaction du flash-off gaz. Nous fournissons pour ces applications des Skids intégrant à la fois compression et traitement de l’azote. Ces skids répondent aux contraintes maritimes (ABS – LLOYD’S – DNV …). Le but est d’extraire le CO2 et l’eau dans sa forme comprimée. Les pressions d’utilisations sont généralement comprises entre 4 et 40 barg et les débits de l’ordre de 75 Nm3/h. L’objectif est d’atteindre des teneurs en eau inférieures à 0,4 ppmv et des teneurs en CO2 inférieures à 0,5 ppmv.

Séchage et inertage des gazoducs

séchage des conduites de gazLes conduites servant au transport du gaz subissent des épreuves hydrauliques. Suite à cette opération, les conduites doivent impérativement être séchées pour éviter la formation d’hydrates et par ailleurs répondre aux exigences d’absence d’humidité.

Pour réduire la présence de comburant, l’inertage à l’azote fonctionne à l’identique du séchage à l’air sec, utilisant des sécheurs par adsorption, avec un point de rosée plus bas encore que pour l’air sec (environ-70°C).