Rappel sur les grandeurs physiques

Dans notre activité, nous passons beaucoup de temps à jongler entre les grandeurs physiques et les unités de mesures.

Voici donc l'occasion de redonner quelques définitions utiles à notre métier.


Le débit

Le débit masse (M) est une grandeur absolue.​

Dans un circuit sans fuites, subissant des transformations thermodynamiques, le débit masse en sortie est égal au débit masse d’entrée.​

L’unité légale de débit masse (SI) est le kilogramme par seconde noté : kg/s


A l’inverse, et du fait que les gaz sont compressibles, le débit volume (V) n’est pas une grandeur absolue.​

Il dépend de la pression et de la température tout le long d’un circuit, c’est la loi de Boyle-Mariotte. Pour les gaz parfaits: P V = n R T ou PV = m r T

(P en Pa, V en m3, n en mol, R = 8,314 J/mol.K, T en K, m en kg, r en J/kg.K)​


CHAUMECA propose des solutions adaptées à débits variables ou débits constants. Les équipements de CHAUMECA sont dimensionnés par défaut pour les conditions suivantes T=35° et 7 Bar eff



La température

La température est le résultat de l’agitation moléculaire. Plus un gaz est chaud, plus les molécules sont mobiles. ​

L’unité légale de température absolue (SI) est le Kelvin noté K

Communément on exprime les températures au moyen d’autres échelles que l’échelle absolue.​

. L’échelle Celsius notée °C – T(K) = T°C + 273,15

. L’échelle Fahrenheit notée °F (Anglo saxons) T°F = 9/5 (T°C -32)



L'humidité

L’eau sous forme vapeur (ou humidité) est présente partout dans ce qui nous entoure ; mais l’augmentation de la pression la concentre et sature l’air, d’où le risque de condensation et d’apparition d’eau liquide …​

On définit : ​

L’humidité absolue (g/m3)

L’humidité relative (%)

Le point de rosée (°C)


A la sortie d’un compresseur, l’air est saturé à 100% en humidité. Le refroidissement de cet air amène une condensation transformant la vapeur d’eau en humidité. L’humidité absolue ou teneur en humidité L’humidité absolue est la quantité d’eau exprimée en g/kg contenue dans le gaz sec. Chaque gaz est caractérisé par une quantité maximum d’humidité possible pour une température donnée. L’humidité relative L’humidité relative d’un gaz exprimée en % est le taux entre la quantité réelle d’humidité contenue dans le gaz et la quantité d’humidité maximum possible, pour une température donnée.

La présence d’humidité favorise la corrosion de vos installations. C’est pourquoi CHAUMECA vous propose des solutions d’assèchement de l’air et des gaz.

La pression

  • L’unité légale de pression (SI) est le Pascal noté Pa

  • Dans nos métiers on utilise encore couramment le Bar - 1 Bar = 105 Pa

  • D’autres unités sont également utilisées : le psi (Pound Square Inch) 1 Psi = 0.0689 Bar

  • La pression de référence au niveau de la mer est de : 1,01325 Bar soit 101.325 Pa

​Le point de rosée

Le point de rosée – exprimé en °C - est la température au-dessous de laquelle des condensats liquide vont se former dans le flux d’air comprimé si on le refroidit à pression constante


CHAUMECA élabore des solutions adaptées à des points de rosée, de -70° à +3°.

La perte de charge

Elle est due:​

  • aux frottements des molécules sur les parois​

  • aux accidents de parcours (courbes, restrictions, élargissements, etc.…)​

On l’exprime en mbar ou en Pascals. 1 mbar = 0,001 Bar = 100 Pa

Toute perte de charge est source de consommation d’énergie,

Les installations doivent donc être correctement dimensionnées

pour limiter au maximum ce phénomène.


Les ingénieurs CHAUMECA mettent tout en œuvre afin d’établir des process pour cette perte de charge inhérente aux systèmes de traitement de l’air.
5 vues0 commentaire